RDC: « Touche pas à mon cobalt » tire la sonnette d’alarme sur l’élaboration d’une « Norme Pilote » avant fin 2020 sur le cobalt artisanal autour d’un partenariat « nébuleux »

7sur7

Franck Fwamba, coordonnateur de « Touche pas à mon cobalt » est monté au créneau pour dénoncer l’élaboration avant la fin de l’année 2020 d’une « Norme Pilote » sur le cobalt artisanal autour d’un partenariat qu’il qualifie de « nébuleux » dénommé « Partenariat d’Action cobalt » qui risque d’être imposé à la RDC. 

À travers une lettre adressée aux aux parties prenantes et partenaires du Partenariat d’action cobalt (PAC) et consultée ce mardi 18 août 2020 par 7SUR7.CD, il se dit « surpris » de constater que la réunion du lancement du processus d’engagement multipartite tenue en juillet dernier ait été organisée sans associer les autorités congolaises. 

« Après lecture des participants qui sont d’ailleurs convoqués pour la prochaine réunion le 20 août 2020, nous nous exprimons notre regret de constater qu’aucun officiel au niveau national et provincial (Présidence de la République, primature, ministère des mines et du portefeuille, gouvernements provinciaux du Haut-Katanga et du Luabala), aucun dirigeant de la Gecamines et de l’entreprise générale de Cobalt (EGC), aucune organisation de la société civile du secteur, l’Université de Lubumbashi et celle de Kolwezi concernées par le cobalt ne sont associés en amont à ce montage condescendant et ne sont membres de Global Battery Alliance (GBA) qui veut régner comme ITSCI dans les provinces du Haut-Katanga et Lualaba », a-t-il déploré.

À l’en croire, la prétendue « Norme Pilote » est une ignorance totale des acheteurs et traders des efforts fournis par le pays pour assainir son secteur artisanal de cuivre et cobalt dans le respect des principes de diligence raisonnable et de la gestion de minerais stratégiques.

F. Fwamba invite les dirigeants politiques et miniers, à tous les niveaux, ainsi que tous les acteurs nationaux concernés par la problématique du cobalt artisanal de rejeter cette démarche. Pour un approvisionnement responsable en minerais, le co-fondateur de la coalition « Tous pour la RDC » insiste sur le respect des lois et textes légaux qui régissent ce secteur.

« Les organisations internationales associées à votre initiative ne sont pas congolaises bien travaillant en RDC et ne peuvent pas représenter la RDC… Ce qui n’est pas fait en amont avec nous, comme cette prétendue et inopportune Norme Pilote est contre nous, contre le cobalt congolais et contre le pays », a indiqué F. Fwamba. 

Il demande en outre au gouvernement d’interpeller ses partenaires et certaines organisations occidentale et asiatiques intéressées par les ressources naturelles au respect de ses lois, de son peuple, de sa souveraineté et de ses dirigeants. 

« La RDC doit refuser et cesser d’être ce laboratoire expérimental mondial des initiatives que ses prétendus partenaires ne peuvent pas essayer ni en parler chez ses voisins », a affirmé le coordonnateur de « Touche pas à mon cobalt ». 

Le cobalt dont la RDC possède 60% des réserves mondiales et est le 1er producteur mondial, est classé parmi ses minerais stratégiques. Il est nécessaire notamment à la production des batteries pour les voitures électriques.

source: https://www.7sur7.cd/2020/08/18/rdc-touche-pas-mon-cobalt-tire-la-sonnette-dalarme-sur-lelaboration-dune-norme-pilote

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *