RDC-Procès 100 jours : Sentence attendue le 20 juin

7SUR7.CD

Dans l’affaire des détournements des deniers publics, corruption et blanchiment d’argent qui oppose le ministère public à Vital Kamerhe et consorts, le juge président a déclaré à l’issue de l’audience de ce jeudi à Kinshasa, que le tribunal de grande instance de Kinshasa – Gombe rendra sa sentence le 20 juin.

L’audience de ce jeudi était consacrée aux plaidoiries et au réquisitoire du ministère public.

Le ministère public a demandé au tribunal de retenir à charge de Kamerhe les infractions de détournement des deniers publics, de corruption aggravée et de blanchiment des capitaux.

Il a requis une peine de 20 ans des travaux forcés (20 de réclusion), 10 ans d’inéligibilité et 5 ans d’interdiction à accéder aux postes publics contre le directeur de cabinet du président de la République.

Contre ses coaccusés, l’homme d’affaires libanais Samih Jammal et le chef de service Import – Export de la présidence Muhima, le parquet a exigé qu’il soit expulsé définitivement de la RD Congo pour le premier. Pour le second, l’organe de la loi veut que lui soit infligé une peine de 2 ans de travaux forcés. 

Dans leurs plaidoiries, les prévenus ont tous clamé leur innocence.
Vital Kamerhe est allé plus loin en disant que ce procès est un procès politique contre le programme 100 jours du président de la République.
D’après lui, des adversaires politiques, non contents du succès du Programme des 100 jours, ont fomenté ce procès pour arrêter l’élan qu’avait déjà pris ce programme.

Le tribunal n’aura que deux choix : acquittement ou condamnation.
Les parties au procès auront la possibilité de faire appel de la décision du Tribunal de Grande instance de Kinshasa – Gombe si elle ne les agrée pas. Ça sera alors à la Cour d’appel de Gombe de trancher.

source: https://www.7sur7.cd/2020/06/11/rdc-proces-100-jours-sentence-attendue-le-20-juin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *