RDC : L’Etat de droit n’est qu’une théorie ? Le Professeur Vincent LUKANDA suspendu de ses fonctions après avoir dit NON à l’ingérence et la malversation du Ministre José MPANDA son Ministre.

Le Ministre José MPANDA suspend le Professeur Vincent LUKANDA de ses fonctions de Commissaire Général du CGEA parce que celui-ci s’est opposé à son ingérence et ses malversations. Un Ministre qui bafoue L’Etat de droit que prône le Président la République Démocratique du Congo, Félix TSHISEKEDI.

C’est ce jeudi 07 Octobre 2021 que la triste nouvelle d’une notification injuste de l’arrêté de suspension a été réceptionnée au CGEA/CREN-K à Kinshasa, Malgré l’accusation de l’ACAJ de José MPANDA chez Félix Tshisekedi afin de bien protéger les mandataires qui sont en conflit direct avec leurs Ministres de Tutelle quant à l’exécution des instructions présidentielles comme relaté sur http://telegrammeducongo.net/crise-au-cgea-cren-k-lacaj-accuse-jose-mpanda-chez-felix-tshisekedi/

Et c’était par la force brute que la porte du bureau du Professeur Vincent LUKANDA a été ouvert afin de procéder à une remise et reprise forcée ce vendredi 08 Octobre 2021, pendant que ce dernier a droit à 72 heures pour laisser la place à son remplaçant.

Où est l’Etat de droit ?

Après avoir reçu une pétition le 21 Septembre 2021 de la part des Agents du CGEA, suite à son ingérence dans le fonctionnement du CGEA, le Ministre José MPANDA a décidé de suspendre le Professeur Vincent LUKANDA, Commissaire Général.

José MPANDA, Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique

Pétition à lire sur http://telegrammeducongo.net/ingerance-dans-la-gestion-du-cgea-le-ministre-jose-mpanda-rappele-a-lordre-par-les-agents-petition/

Le Professeur Vincent LUKANDA était devenu l’homme à abattre de son Ministre, José MPANDA, puisqu’il apparaissait clairement comme encombrant et victime de ses prises de positions en faveur du bien-être du CGEA et surtout de son Personnel. Tel que décrit sur l’article http://telegrammeducongo.net/petition-des-agents-du-cgea-le-ministre-jose-mpanda-reclame-la-tete-de-vincent-lukanda-sur-un-plateau-dor/ ; Ainsi que ses 9 péchés capitaux, En Voici 6 :

1# Son opposition à la gourmandise du Ministre de la Recherche Scientifique qui a ponctionné plus de 1,5 millions de dollars américains;

2# Refus de cautionner la légèreté et la magouille en restant rigoureux dans le travail tout en respectant les instructions réglementaires et légales du cabinet du Président de la République et celles du Premier Ministre en ce qui concerne la prise en charge des frais de mission et de
fonctionnement des ministères par les structures sous leurs tutelles;

3# La gestion des 3,4 millions de dollars promis par le gouvernement pour le redémarrage du réacteur. A défaut de voir atterrir ces fonds dans ses comptes, la tutelle manœuvre afin de placer ses pions pour la gestion quotidienne du CGEA;

4# Refus de l’engagement au CGEA des personnes, sans expertise voulue, recommandées par le Ministre José PANDA;

5# Le refus du Comité de gestion du CGEA d’accéder à la demande de la tutelle de lui octroyer 4 véhicules acquis par un prêt accordé aux agents, n’a pas non plus plu, visiblement;

6# Avoir dénoncé ouvertement la présence d’un étranger dans le site du CGEA en violation des principes de sécurité nucléaire.

Un article publié sur le site scooprdc.net affirme une réjouissance auprès des Agents du CGEA suite à la suspension du Professeur Vincent LUKANDA. La question est de savoir si ce dernier parlerait des Agents que le Ministre José MPANDA a prévu placer au sein du CGEA pour assurer ses rétrocessions controversées ?

Si même les médias locaux commencent à relayer des fausses informations, où va ce pays ?

Car les vrais Agents du CGEA sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo sont déçus de ce que fait le Ministre José MPANDA de façon injuste et inconcevable. Ce Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, José MPANDA qui dit vouloir le bien-être des Agents du CGEA a séjourné à quelques minutes de l’Antenne Provinciale du CGEA/APKAT à Lubumbashi entre fin Août et début Septembre 2021 mais n’a pas daigné passer visiter le vécu ou les installations de ces Agents CGEA qu’il juge maltraité par le Professeur Vincent LUKANDA. Mais par contre à empêcher le Professeur Vincent LUKANDA de venir à Lubumbashi assister comme chaque année à la formation sur la Radioprotection. Une présence attendue par les Agents du CGEA/APKAT.

Dans toute cette injustice, le peuple congolais se pose la question de savoir : Où est l’Etat de droit que prône le Président de la République ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *