RDC: des élèves exclus de leur établissement après la diffusion d’une «sextape»

Une salle de classe vide lors de la rentrée scolaire à Kinshasa, RDC, le 5 septembre 2016.

Scandale sexuel en milieu scolaire à Kinshasa. La semaine passée, à la fin des épreuves de l’examen d’État, des images d’une grande immoralité d’écoliers et d’écolières font le buzz sur les réseaux sociaux. Des sanctions sont tombées : cinq élèves identifiés ont été exclus définitivement d’un établissement catholique.

Les images ont choqué dans l’opinion et pas seulement en RDC. Des lycéens ont été filmé en pleins ébats sexuels portant leur uniforme bleu-blanc.

« Un choc »

Étienne Musampa, un parent âgé d’une soixantaine d’années, constate les effets des réseaux sociaux : « La réalité veut que, avec la profusion des films pornographiques l’environnement dans lequel on vit, ces enfants ont une expérience plus riche même que la nôtre. La première réaction a été un choc, mais après, j’ai réalisé que non, il fallait les comprendre vu l’environnement dans lequel on vit. »

Étienne Musampa rejette la faute sur la société : « Cela arrive. Nous vivons dans un monde tel qu’il est et nous devons l’accepter. C’est le fruit de notre société. Voilà ce que nous avons produit en tant d’années, voilà ce que nous avons donné à nos enfants. »

Pas de bannissement

Selon Albert Fabrice Puela, ministre des Droits humains, cité par Digitalcongo.net, les cinq lycéens ont été exclus de leur établissement, mais ils n’ont pas été bannis du système éducatif, comme annoncé sur certains réseaux sociaux.

source:https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210909-rdc-des-%C3%A9l%C3%A8ves-exclus-de-leur-%C3%A9tablissement-apr%C3%A8s-la-diffusion-d-une-sextape

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *