Lubumbashi : Une centaine de femmes victimes d’un viol collectif et exploitation sexuelle à la prison de Kasapa, alerte une ONG

7sur7

Le Groupe d’Action Non-Violence Evangélique (GANVE) a, dans un communiqué parvenu à 7SUR7.CD ce mardi 29 septembre 2020, condamné le viol collectif et exploitation sexuelle dont sont victimes une centaine de femmes à la prison de Kasapa, dans la ville de Lubumbashi.

«Le Groupe d’Action Non-Violence Evangélique (GANVE) condamne avec la plus grande énergie les viols collectifs et exploitation sexuelle dont sont victimes les femmes détenues depuis les émeutes du 25 septembre 2020, à la prison centrale de Kasapa, ainsi que les attaques ciblées dirigées contre certains détenus bien identifiés.», lit-on dans ce communiqué.

Au regard de ce qui précède, cette ONG recommande à ce qu’une enquête soit diligentée rapidement afin de poursuivre les auteurs de ces violations graves.

«À l’auditeur militaire supérieur de FARDC et procureur général, de diligenter une enquête en toute indépendance afin de faire poursuivre les auteurs intellectuels et matériels de ces violations graves de droits de l’homme», plaide cette ONG

Elle demande par ailleurs que ces femmes soient prises en charges pour des soins de santé appropriés.

 «Aux autorités Politico- militaires du Haut-Katanga d’intervenir en toute urgence pour sauver la vie de ces femmes et enfants en danger, d’assurer les soins de santé appropriés à toutes les victimes de viol et blessés et de protéger les victimes.», conclut-elle.

Précisons que, selon cette ONG, ces femmes ont été violées le vendredi 25 septembre 2020,  lors des émeutes qui ont éclaté dans la prison centrale de Kasapa, suite à l’ incursion dans cette maison carcérale de la milice Bakata-Katanga.

source:https://www.7sur7.cd/index.php/2020/09/29/lubumbashi-une-centaine-de-femmes-victimes-dun-viol-collectif-et-exploitation-sexuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *