Coronavirus à Kinshasa : L’OMS note avec regret que l’épidémie arrive au moment où Ebola tend vers la fin, mais promet son soutien à la RDC

7SUR7.CD

C’est officiel! L’épidémie du Coronavirus qui frappe plusieurs pays du monde sévit désormais en République Démocratique du Congo.

Le ministre de la Santé Publique, le docteur Eteni Longondo, l’a confirmé mardi 10 mars dernier. Il s’agit d’un citoyen Congolais de 52 ans résidant en France qui est arrivé à Kinshasa le 8 mars dernier.

L’Organisation Mondiale de la Santé, (OMS), constate que cela survient alors que la dixième et plus grande épidémie d’Ebola dans le pays est en train d’être maitrisée.

« Alors que la RDC semble sur le point de mettre fin à sa pire épidémie d’Ebola sur son sol, c’est si triste d’apprendre que le nouveau coronavirus menace la santé de ses citoyens,’’ a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. 

Dans la foulée, la directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé pour l’Afrique promet le soutien de son institution à la République Démocratique du Congo.

« Cependant, des efforts de préparation qui étaient mis en place pendant la 10ème épidémie de la maladie à virus Ebola peuvent aider le pays à répondre à COVID-19. L’OMS est là pour vous soutenir, tout comme nous continuons de le faire dans la riposte à Ebola », a rassuré Matshidiso Moeti.

L’OMS a déjà fourni un appui technique en terme d’équipements et matériels aux nombreux pays africains depuis que l’épidémie de COVID-19 a été déclarée « urgence de santé publique de portée internationale ». 

C’est le cas notamment des kits de tests de laboratoire fournis à l’INRB et à d’autres laboratoires nationaux ainsi qu’un renforcement des capacités des équipes d’intervention rapide. 

L’OMS appuie également la RDC dans la surveillance, le suivi des voyageurs en provenance des pays en épidémie et le renforcement de la détection des cas suspects aux principaux points d’entrée du pays.

À l’instar du gouvernement congolais, l’OMS appelle la population à observer les mesures individuelles et collectives simples et quotidiennes pour prévenir la maladie. 

Il s’agit entre autres de : 

– Se laver les mains régulièrement avec de l’eau et du savon ; 

– Tousser dans un mouchoir ou dans le pli du coude, en veillant à jeter le mouchoir en toute sécurité dans une poubelle refermée par la suite ; 

– Maintenir une distance sociale d’au moins un mètre, en particulier si cette personne tousse ; 

– Éviter de toucher les yeux, le nez et la bouche ; 

– Consulter un médecin le plus tôt possible si une personne développe de la fièvre ou de la toux.

Il sied de préciser par ailleurs que la République Démocratique du Congo est l’un des dix pays africains à avoir confirmé un cas de COVID-19. Les autres pays sont l’Algérie, le Burkina Faso, le Cameroun, l’Égypte, le Maroc, le Nigéria, l’Afrique du Sud, le Togo et la Tunisie.

source: https://www.7sur7.cd/index.php/2020/03/11/coronavirus-kinshasa-loms-note-avec-regret-que-lepidemie-arrive-au-moment-ou-ebola-tend

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *